ARTS ET ARTISANAT DE CHILOÉ

L’art populaire de Chiloé s´éxprime depuis des temps immémoriaux à travers différentes matérialités. Bois, pierre, paille et laine ont été et sont encore, la base de la fabrication des éléments nécessaires pour la vie quotidienne.

Laines: Le tissu est une des pratiques artisanales traditionnelles de Chiloé et commence en été, après la tonte, avec la toison du mouton, qui est nettoyé avec des ciseaux en enlevant l´inutilisable. Puis filé, lavé et teint avec des fibres naturelles tel que le “Pello-Pello, Maqui, Arrayan, Tepa, Barba de palo”, etc., en fonction de la couleur à obtenir.

Fibre: L’artisanat en fibres fut essentielle pour le travail productif des habitants de Chiloé, parce que grâce aux filets et aux paniers les agriculteurs, pêcheurs et cueilleurs de fruits de mer ont pû déplacer et conserver les produits obtenus de la terre et la mer. Finalement, á travers le temps les vanneries s´embellisent et gagnent territoire dans la décoration des maisons et les espaces publics.

Bois: Peut-être le plus représentatif de l’art populaire “chilote” est le travail du bois. Bateaux, maisons, bardeaux, meubles et ustensiles de toutes sortes peuplent le scénario de l’île. Le point culminant est le travail des enseignants aux chantiers navals nécessaires pour le transport entre les îles. Aussi l’art religieux si abondant: Les églises et les Saints sont embellis par les mains expertes des artisans. L’ estructure de la plupart des églises est celle d´un bateau inversé.

Pierre: Poêles et briques sont faites avec “cancagua”, une pierre volcanique très malléable, ce qui permet de la sculpter facilement. Étant une pierre très rare, les produits sont difficiles à trouver.